De Jour en Jour

 

le 24 Mars 2020 

De Jour en Jour

Y’a des jours sans fin,
Longs comme des jours sans pain.
Y’a des jours « Yes »,
Y’a des jours « No ».
Y’a des jours bien tristes,
Et y’a des journalistes.

Y’a des jours tout plats,
Avec leurs plats du jour,
Y’a des jours dorés
À l’orée du jour.
Y’a le « bon jour » d’Amour,
Puis l’au revoir, un jour.

Y’a des nuits sans bruit,
Comme des jours d’ennuis.
Y’a la belle de nuit,
Y’a la belle de jour,
Y’a la belle de juillet,
Y’a la « belle de Mai ».

Y’a les jours d’errance
Loin des jours de vacances,
Y’a des rêves ajournés
Loin des jours à rêver.
Y’a des nuits sans joie
Et des jours « en bois ».
Y’a des jours « j’ai froid »
Dans des nuits sans « toit ».

Y’a vivre au jour le jour
Ou grandir de jour en jour,
Y’a des nuits de mise à jour,
Ou des mises à jour d’ennuis.

Y’a des jours de gloire,
Comme des soirs à boire.
Y’a des nuits de mise à jour
Ou des mises à jour d’ennuis.

Y’a des jours de gloire,
Comme des soirs à boire.
Y’a aujourd’hui enfin,
Comme bientôt demain.
Y’a des jours « adorés »
Et des jours à « bronzer ».
Y’a des jours bonheur
Et des jours stupeur.

Et y’a moi sous l’abat-jour
Et y’a toi à contre-jour
Et y’a toi mon Amour
Et y’aura moi pour toujours.

Ton Amour de tous les jours.

Jean de la Fontaine d’un jour.

(1949 – un jour ?)

Imprimer