Sortie Route du 17 Février 2019

Publié par Loys Legrand. Publié dans 2019

04 FontbelleDimanche 17 février,13 Peynier Stéphane était triste car les "fulgurants" faisaient relâche, et il a dû se contenter d'un circuit tout ce qu'il y a  de plus normal sans version "plus". Du coup, le cerveau a pris le pas sur les jambes, et il a décidé de de nous concocter un résumé de la sortie en vélo qu'il a pu réalisée avec quelques membres éminents du nouveau bureau.
...........

 Bonjour,

Je suis arrivé dans mes petits-souliers (mais avec surchaussure neuf:-), tenue de rigueur parfaitement repassée) ce matin, quelques minutes avant l'arrivée du président toujours accompagnée de sa chargée de communication survoltée.

Pour sa première sortie (en tant que président bien sûr, parce qu'il parait qu'il a déjà fait du vélo avant son élection ;-)).

Simplement qu'il ne sort que quand la température est positive. C'est son indicateur à lui, sa mesure de cote de popularité.

Si c'est négatif, il reste dans sa résidence. Si c'est positif, alors il vient à la rencontre de ces administrés.

Départ sous le drapeau du centre commercial, nous sommes partis fiers comme des papes, tel un essaim d'abeilles autour de sa reine, pardon son roi.

Nous l'avons escorté à 9, prenant nos précautions pour lui ouvrir la voie. Certains 5 mn devant, d'autres 5 minutes derrière.

Le président est un homme de chiffre et surveille particulièrement le % de pente. Au dessus de 5%, il laisse faire la populasse, restant en retrait.

A 0%, il se déchaine pour tirer ces plus fervents supporters vers la performance.

Dès qu'on a été entre Trets et Gardanne, sur une voie dédiée à son art, il a pu s'exprimer et mener sa garde rapprochée d'une main de maitre.

Juste qu'il a pactisé avec "l'opposition", un automobiliste qui m'a coupé la route juste à près lui pour m'empêcher de le coiffer à Gardanne.

Puis il m'a parlé. Pour m'expliquer une loi de ce sport: "on ne doit pas flinguer le président!".

Crime de lèse majesté ! Tu as le droit de faire exploser un peloton mais s'il est là, non. Tu dois le dépasser pas trop vite et te ranger sagement en laissant revenir magistralement au premier plan. Classe et autorité...

Sachant que lui, il a tous les droits. Il peut même se décaler à gauche s'il a envie de remettre un prétendant à sa place ! Pauvre Marc, une accélération rapidement recadré par le plus haut magistrat de l'exécutif.

Puis le drame. Une chute. Mais il est costaud le président ! Il est reparti comme en 14.

Bravo président. Longue vie à toi et ... un max de km avec nous.

Le "relive" qui immortalise cet évènement. Peut-être qu'un jour il acceptera de me prendre en ami sur "relive".

En attendant son ministre Loys m'a fait l'honneur de côtoyer un membre de ce nouveau gouvernement. Bon mandat à vous tous !

Stéphane

Message du Président

Rien à ajouter à ce monument littéraire qui fera date dans les annales de V3C.
Il est vrai que le Président apprécie la politesse et qu'il n'aime pas se faire doubler sans autorisation..
il est vrai aussi que le Président a trouvé un certain plaisir à larguer plus jeune que lui sur la piste cyclable ...
il est enfin vrai que le Président a chuté malgré ses hautes compétences en matière cycliste, ce qui prouve qu'il est aussi un humain.

Pour terminer, le Président informe la populace que sa chargée de communication digère mal le qualificatif " survoltée".
Elle se réserve donc le droit de saisir son autorité de tutelle cette nuit pour explications. Merci à l'avenir d'éviter ce genre de turpitude car, vu son âge,  le Président a ses limites.


NB: il serait opportun qu'à l'avenir, tout article de presse exposant l'attitude, sur la route,  du Président de ce club cycliste de haut vol, puisse donner son visa avant envoi . Le règlement  intérieur sera modifié en conséquence. On ne badine pas avec l'autorité !!!!!


Patrick TRANNOY (Président V3C)


Réponse de Stéphane

Le survolté était en allusion au vélo (VAE) de la 1ere dame !

Précisions sur la chûte du Président

Dans la montée du puits Méranda... je me suis mangé le trottoir au moment de prendre la piste cyclable... j'étais à 53 km/h au moment de la chute. J'ai terminé torse nu avec le cuissard arraché, une chaussure en moins mais ça va, j'ai sauvé le bidon : ouf !!!

Relive du parcours

Imprimer